Les maires et les élus des communes de notre canton apprécieront

Ville Ajouter un commentaire

meruLe débat d’orientation budgétaire à l’ordre du jour du Conseil municipal de ce lundi 23 novembre 2009 à donné l’occasion d’une passe d’arme entre le maire de Méru Yves Leblanc et Hervé De Deroy leader de l’opposition de gauche sur  le sujet chaud de l’actualité politique la réforme des collectivité locales et son corollaire la suppression de la taxe professionnelle.

A Hervé  De Deroy qui s’inquiétait, comme s’inquiètent un très grand nombre de maires de France de tous horizons politiques, de la menace que font peser sur les collectivités locales ces réformes, Yves Leblanc, entre autre arguments, a exprimé avec force son souhait de voire disparaître les petites communes « dont les maires ne servent à rien » pour laisser place à  » comme c’est la cas en Allemagne, de  grands bourgmestres qui auraient tous les pouvoirs  » .
Le message est clair  » je rêve d’être le dernier maire de Méru  » (il l’a dit!),  ce à quoi nous ajoutons : l’ego démesuré de notre premier magistrat le porte à souhaiter que dans les pages de l’histoire de notre cité soit inscrit  » Yves Leblanc fut le dernier maire de Méru « . Son grand regret est qu’il manquera à la postérité qu’il fut ce Grand bourgmestre des Sablons, régnant de toute son autorité sur tous « ses petits villageois ».
Autorité qu’il a d’ailleurs exercée sur le champ en interdisant à Hervé De Deroy de répondre à son seigneurial édit sur la question.
Privé de parole les élus de l’opposition ont quitté la séance.

Pour les élus  » Méru ensemble »

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD