IL RESTE UN DEVENIR A CONSTRUIRE

Le Méruvien, Ville Ajouter un commentaire

Méru se trouve confrontée à des problématiques importantes. Comme toutes les autres villes, mais aussi plus que d’autres villes dans certains domaines. La Municipalité actuelle en est responsable.

Et ceci est d’autant plus préjudiciable que la poursuite de l’urbanisation de la ville crée des besoins nouveaux, impose des obligations complémentaires. Nous nous réjouissons d’accueillir des habitants supplémentaires. Cet apport de population va dans le sens du développement souhaitable de la ville, mais encore faut-il que ce développement soit maîtrisé et offre à ces nouveaux habitants la qualité de vie à laquelle ils ont droit, un niveau de service suffisant et adapté. Cette obligation est naturellement la même à l’égard des familles habitant la ville depuis plus longtemps.

L’emploi est une grande préoccupation, pour les uns comme pour les autres. L’immobilisme de l’équipe en place a pour conséquence qu’aucune activité nouvelle importante, créatrice d’emplois de façon significative, ne s’implante à Méru alors que dans le même temps les villes voisines consolident leur bassin d’emploi, voire le développent.

La santé publique de proximité a été délaissée avec la fermeture progressive et programmée de l’hôpital, ce qui n’empêchait pas certains promoteurs immobiliers de mettre à la vente des pavillons en citant cet établissement public comme un atout de la ville ; ceci avec la complaisance, sinon la complicité d’une municipalité sans réaction à cela.

Le service public local est insuffisamment développé, au plan de l’enfance et de la petite enfance notamment, et l’accompagnement socioéducatif reste limité alors que les nécessités sont criantes.

Les travaux d’aménagement courant dans la ville – voiries ou espaces publics – sont réalisés a minima, sans couvrir l’ensemble des besoins. Qu’il soit piéton, cycliste ou automobiliste, le méruvien a des déplacements trop souvent malaisés dans la ville.

Nous, élus municipaux d’opposition, pensons vraiment qu’il est plus qu’urgent de repenser l’intervention publique dans notre ville et de la rendre plus efficace, plus conforme aux besoins et attentes de la population. Nous travaillons à cela, dans l’intérêt de la ville et de ses habitants. Nous vous encourageons à venir nous donner votre avis ou apporter votre contribution pour enrichir cette réflexion.

 

Hervé DE DEROY

Un commentaire relatif(s) à “IL RESTE UN DEVENIR A CONSTRUIRE”

  1. mm Dit:

    Bonjour,
    Effectivement, quand on voit le bilan de 17 ans de gestion municipale, présenté par l’équipe de droite du maire de Méru Yves Leblanc à l’occasion de la foire de Méru, dimanche 14 octobre 2012, les réalisations et les aménagements sont plus qu’au minima.
    C’est une honte! Ils auraient pu s’abstenir de présenter un bilan aussi maigre et honteux. 17ans à la mairie de 1995 à 2012 et la montagne accouche d’une souris.

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD