C’est pas moi, c’est les autres !

Le Méruvien, Ville Ajouter un commentaire

Calimero con protuberanza 1
Creative Commons License photo credit: Hop-Frog

Si des retards sont pris dans la construction d’un équipement scolaire, c’est la faute au Conseil général !

La majorité municipale méruvienne UMP est prompte à se dégager, sur les autres, de ses échecs ou difficultés.

Si des retards sont pris dans la rénovation urbaine d’un quartier, c’est la faute de l’Opac de l’Oise. Pas celle du maire qui avait retardé l’annonce du Programme de Rénovation Urbaine, « par stratégie, pour ne pas donner à un autre bailleur, la SAPI, l’idée de retarder une réhabilitation pour bénéficier des financements liés au PRU…  » Si de gros soucis pour les habitants apparaissent lors de la réalisation d’un lotissement, c’est la faute à un architecte. Pas celle d’élus légers en matière de suivi des travaux !

 Si l’immeuble municipal de La Poste tombe en ruine, c’est la faute à La Poste. Le propriétaire, la Ville, n’est en rien responsable de l’absence d’entretien de son patrimoine!

Pas plus lorsque le chauffage central d’un bien municipal à vendre explose… à cause du gel.

Ce n’est pas la faute de la municipalité non plus si, faute de sécurisation de travaux rue de la gare, de multiples accidents ont lieu. C’est la Communauté de Communes !

Si les services de l’Hôpital méruvien ferment les uns après les autres, ce n’est pas à cause du manque de combativité des élus pour maintenir les services de santé dans notre Ville.

Si, à répétition, de graves disfonctionnements apparaissent dans la gestion d’un équipement socioculturel, ce n’est pas à cause de la structure qui la contrôle, l’IFAC, imposée par le maire (budget: plus un million d’euros cette année, sans le moindre débat en Conseil municipal !)

Et pour tout le reste… c’est la faute à la Gauche!

Bref, « ce qui va bien, c’est nous, tout ce qui va mal c’est les autres ! ».  Chaque plainte d’habitant est ainsi ponctuée par nos élus.

Allons, mesdames et messieurs les élus, assumez !

James TELLIER, pour le groupe des élus de gauche, MERU ENSEMBLE

Un commentaire relatif(s) à “C’est pas moi, c’est les autres !”

  1. Jean Dupré Dit:

    Une question me taraude ! Pourquoi le journal « Le Méruvien » est-il livré avec la publicité ?
    Je suppose que ceux qui ont une étiquette « Stop Pub » n’ont rien.
    Quand on voit l’emplacement de cet article dans le journal, la place qui est réservée à l’opposition (qui représente 1 méruvien sur 2)….Il ya de quoi se poser des questions sur la conception du débat démocratique de Monsieur Leblanc.

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD