« Je (ne) vous ai (pas) entendu… »

Ville Ajouter un commentaire

Face à la précarité de l’emploi et les difficultés vécus par les français, nous avons lors des élections régionales des 14 et 21 mars assisté à la naissance d’un nouveau parti politique, celui des abstentionnistes !

Les français ont voulu en « boudant » les urnes faire passer un message aux politiciens et principalement au chef de l’Etat.
Le débat sur l’identité nationale, le paquet fiscal, les prêts accordés aux banques, etc. tant de réformes que les classes moyennes et populaires ont jugés injustes ; sans évoquer les propos inqualifiables prononcés par la majorité durant la campagne ! (cf. l’affaire Ali Soumaré)
Par cette abstention massive, 53,64 % au premier tour et 49,5 % pour le second tour, les électeurs ont dit NON à la politique menée par Sarkozy, en effet, même les votants ont exprimés un rejet en accordant une majorité écrasante (54,6 % des voix) aux candidats de Gauche.

Mais quel fut la première réaction de notre président : le remaniement de son gouvernement.
Nous aurions pu espérer une ouverture plus à Gauche ou l’alternance en nommant un premier ministre socialiste, et bien non ! Le message populaire n’a pas été entendu mais celui des chiraquiens et villepinistes, l’a été !
Apaiser les tensions à Droite, voici la priorité du chef de l’Etat !
Face à sa perte croissante de popularité et la perte de confiance de son électorat, Sarkozy a tenté de rassurer sa famille en nommant François Baroin, ministre du budget et Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique.
Malgré les difficultés que se donne le président, cela n’a pas empêché son ennemi de toujours, Dominique De Villepin, de proposer une alternative en créant dès le 19 juin un nouveau parti !

Après son remaniement, la seconde annonce du gouvernement : une hausse de 9,7 % du prix du gaz !
Nous observons un taux de chômage de 10 %, 100 000 chômeurs en fin de droits pour 2010, une hausse des prix à la consommation et maintenant une hausse qui affaiblira de nouveau le pouvoir d’achat des plus précaires !
Non le message des urnes n’a pas été entendu !

Le pire est à craindre ! À l’heure où la réforme des retraites doit avoir lieu, quels seront les préoccupations premières de Sarkozy ? Améliorer son image pour 2012 ou apaiser les inquiétudes des français pour leur avenir ?!

Laëtitia Dafflon

Un commentaire relatif(s) à “« Je (ne) vous ai (pas) entendu… »”

  1. Jean DUPRE Dit:

    Article bien documenté. L’argumentation est claire. Imparable !!!

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD