Méru. Impôts locaux: quelques oublis !

Economie locale Ajouter un commentaire

Dans son édition du 20 avril dernier l’Oise Matin (Le Parisien) dans un article consacré aux impôts locaux dans l’Oise, a sous-titré « A Méru, pas d’augmentation depuis 15 ans « .

Il s’agit là d’une lecture un peu rapide de la réalité. Il semble qu’on n’ait pas fourni tous les chiffres au journaliste rédacteur de cet article.

Quelques-uns lui manquent. Les voici:

1) Peu de temps après son arrivée, Yves Leblanc a créé un impôt que TOUS les méruviens paient sans même s’en apercevoir: une taxe sur l’électricité. Chacun peut le vérifier sur sa facture EDF: 5% viennent se rajouter au prix de leur consommation. C’est un « impôt Leblanc ». Discret, indolore, mais un impôt quand même !

2) Autre impôt  Leblanc: la « double taxe » sur les ordures ménagères.

Explication:

Quand la Ville de Méru n’était pas encore dirigée par Madame et Monsieur Leblanc, le ramassage des ordures ménagères était à la charge de la Ville de Méru, donc financé par les impôts locaux des méruviens.

Très rapidement, les élus locaux ont décidé de transférer la compétence de ce service à la Communauté de Communes des Sablons. Celle-ci a immédiatement taxé les contribuables pour financer ce service. Chaque foyer a alors payé environ 100€ de plus pour la part revenant à la Communauté de communes.

Transfert de compétence… mais pas de la recette fiscale! Le maire de Méru s’est bien gardé de réduire de 100€ la part recette communale. Chacun a vu ainsi ses impôts locaux augmenter d’environ 100 € sans que lui soit fourni le moindre service public nouveau.

Par ces astuces, on a augmenté l’impôt sans augmenter les taux, seuls chiffres utilisés pour comparer avec les autres communes. Seuls chiffres communiqués à la presse .

3) Enfin, une taxe a été dernièrement augmentée de 25 %: la taxe d’équipement.

4) Notons encore que si les taux n’augmentent pas, les bases (qui servent au calcul de l’impôt local ) , elles, augmentent chaque année. Ainsi, avec des taux identiques, chaque année, l’impôt local augmente.

Cette donnée ajoutée aux chiffres qui précèdent le montre: affirmer que l’impôt n’a pas augmenté à Méru depuis 15 ans, c’est, en langage « politiquement correct », une contrevérité!

Mais sans doute, simple étourderie, le maire de Méru a-t-il oublié de donner tous ces chiffres au journaliste du « Parisien ».

James Tellier, conseiller municipal socialiste.

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD