Méru : Hausse des tarifs de la restauration scolaire

Actualités, conseil municipal, Economie locale Ajouter un commentaire

CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MARS DERNIER :

LE MAIRE ET SA MUNICIPALITE ENVISAGENT UNE HAUSSE IMPORTANTE DES TARIFS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE


Le Maire Yves Leblanc proposait une majoration de 2,5% de tous les tarifs de cantine.

 

De plus, comme les tranches de revenu proposées n’étaient pas actualisées, cela conduisait à ce que certaines familles connaissent des augmentations de 20% et plus ! C’est tout à fait inadmissible.

Nous considérons pour notre part que plusieurs éléments doivent conduire à une actualisation modérée de cette tarification :

  • L’impact sur les familles de la crise et de la politique désastreuse du gouvernement Sarkozy (chômage, perte de pouvoir d’achat, hausse du carburant et des charges de chauffage, coût élevé du crédit, etc.)
  • Un revenu moyen des méruviens très en dessous de la moyenne nationale comme vient de le relever le récent rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Les prestations du service public communal doivent donc être servies, selon nous, sans trop peser sur le budget des familles
  • Le prix ne doit pas être un frein pour la fréquentation de la cantine. Pour les foyers les plus modestes, ce déjeuner est parfois le moyen de garantir un repas complet et équilibré aux enfants
  • Les excédents budgétaires générés par le niveau actuel de l’imposition locale permettent à la Ville de faire un effort sans que cela pèse sur les contribuables

Yves Leblanc a obstinément refusé d’entendre nos arguments et nos propositions. En fin de débat, prenant sans doute conscience du caractère inacceptable et impopulaire d’une mesure qu’il avait cru pouvoir faire adopter discrètement (!), il finit par retirer la question de l’ordre du jour de cette séance.

NOUS AVONS REUSSI A BLOQUER CETTE DECISION

Nous avons réussi à éviter le pire ! Nous serons vigilants et défendrons les intérêts des méruviens lorsque cette question sera à nouveau débattue.

Rappelons que, pour les mêmes raisons, nous nous étions fortement opposés au nouveau règlement des centres de loisirs qui n’accorde aucune souplesse de paiement et met les familles dans des difficultés de trésorerie importantes.

Malheureusement, aucun conseiller municipal de la majorité n’est sensible à nos arguments ; toutes et tous votent aveuglément les rapports du Maire… La majorité reste la majorité, et elle emporte la décision au moment du vote.

Hervé De Deroy, Président du groupe Méru Ensemble.

 

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD