Méru : images de ruine et d’abandon.

Communauté de Communes, conseil municipal, Economie locale, Politique de santé, Urbanisme, Ville Pas de commentaires »

hp-en-ruine1Les bâtiments de l’hôpital de Méru agonisent.

En 1995 notre Ville était dotée d’un hôpital, l’Hôpital Albert Degrémont .  Un Hôpital qui faisait le fierté des habitants du canton de Méru. Avec sa maternité, ses services de chirurgie, son plateau chirurgical flambant neuf, de médecine, d’urgences… Nous avons vu tous ces services s’éteindre les uns après les autres sans la moindre réaction des élus locaux.  (voir les articles publiés sur ce blog)

Désormais va-t-on assister impuissants à la gangrène, puis la mort, de tous les bâtiments construits, grâce aux dons de nos aînés, au cours du siècle dernier ?

C’est ce à quoi nous assistons hélas : cette gangrène ronge déjà une aile,  dans la grande indifférence, là encore, de nos élus locaux. Nous connaissons déjà le système de défense : « ce n’est pas de notre ressort …»

Quelle image d’entrée de Ville !… Cette ruine accueil nos visiteurs en provenance de Gisors, Chaumont en Vexin.

La même image d’abandon et de ruine est réservée, depuis 15 ans (!) aux visiteurs venant du Val d’Oise, en passant devant la friche industrielle qui fait face à notre caserne des sapeurs-pompiers.sogeca3

Comment s’étonner du peu d’engouement des investisseurs à s’arrêter dans notre Ville ?

C’est le triste bilan de 3 mandats de gestion d’une majorité UMP.

Pendant ce temps les villes voisines de Gisors, Beauvais et Chambly ont connu un développement  fort enviable de ses activités, de ses services publics, et de ses créations d’emplois. Des villes où les équipes municipales, sans distinction de leurs appartenances  politiques (Chambly et Gisors gérées par des socialistes, Beauvais par la droite), ne passent pas leur temps à gémir « c’est pas ma faute, c’est celle de la Région, du Conseil général, de l’Agence Régionale de la Santé… ou du Gouvernement… ».

La candidate à sa succession, désignée par le maire sortant, jure partout son « apolitisme ». Est-ce pour se dédouaner de ce bilan calamiteux?  Fière de ce bilan ?

Allons mesdames et messieurs les élus sortants, à l’heure du bilan, ASSUMEZ ! 

James TELLIER

 

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD