Les primaires socialistes dans le canton de Méru

nationales, Ville Pas de commentaires »

Qu’est-ce que les primaires ?

Le PS donne aux citoyennes et aux citoyens un droit nouveau, en organisant avec les partis qui voudront s’y associer, les premières Primaires ouvertes pour désigner leur candidate ou leur candidat à la présidentielle de 2012.

Quand auront lieu les primaires ?

Les Primaires auront lieu les dimanches 9 et 16 octobre 2011 (1er et 2ème tour). Les bureaux de vote seront ouverts de 9:00 à 19:00

Qui peut participer aux primaires ?

Tous les électeurs inscrits sur les listes électorales, à condition de s’acquitter d’un euro au minimum pour participer à l’organisation des Primaires et de signer la charte d’adhésion aux valeurs  de gauche.

Où voter dans le canton de Méru ?

Attention ! Changement d’adresse pour le bureau de vote de St Crépin Ibouvilliers.

Le maire, Alain Letellier, a souhaité transférer ce bureau de vote au 42 rue de l’Europe, salle Selvex. (à proximité de la pharmacie de St Crépin)

 

 

 

 

Toutes les informations sur ces primaires, les 6 candidats, les précisions sur les opérations de vote, sont sur:   http://www.lesprimairescitoyennes.fr/

 

LES CORDONS DE LA BOURSE

Economie locale, société Pas de commentaires »

La rentrée est bien là, avec beaucoup d’incertitudes et de craintes, en particulier pour ceux qui connaissent des difficultés au plan de l’emploi ou des ressources.

Dans le même temps, les yeux sont rivés sur la bourse. La crise financière profonde et durable fait que l’actualité se précipite pour nous dire quelle a été la nouvelle chute de la bourse de Paris ou des places internationales ; les pourcentages et les courbes s’affichent, l’économie mondiale est en panne parce que les investisseurs perdent confiance dans le marché et que l’endettement des pays inquiète.

Mais est-ce bien ces bourses là qu’il faut regarder ? La réalité financière des marchés  est importante puisque – qu’on le veuille ou non – elle commande pour partie notre économie. Mais ne masque-t-elle pas de façon indécente une autre réalité, vécue au quotidien par les citoyens, celle de leur propre bourse dont les cordons sont de plus en plus resserrés. La dette et la notation des états doit-elle occuper à ce point les commentaires et les gouvernants doivent-ils en appeler encore à l’effort de citoyens qui connaissent souvent l’obligation d’un endettement à la consommation trop fort, le pouvoir d’achat ne couvrant plus les besoins ?

C’est vrai, la santé des marchés financiers nous importe pour que l’économie soit porteuse des emplois et des niveaux de salaires dont les français ont besoin. Et la question de la dette du pays – qui n’a jamais augmenté aussi fort que depuis que Sarkozy est président – nous importe aussi pour que la bonne gestion budgétaire permette une action publique efficace !

Mais soyons d’abord inquiets d’entendre que le coût de la rentrée scolaire augmente de 6% cette année alors que l’accès à l’éducation est la première des priorités ! Alarmons-nous des hausses en matière d’énergie et des produits de consommation courante qui plombent les budgets des familles et entendons ces mêmes parents déplorer que le coût des services soit si élevé, à la piscine des Sablons par exemple.

Le déficit budgétaire de la France n’est pas imputable à la crise et les politiques locales, à Méru comme ailleurs, dépendent bien des municipalités. Qu’on ne nous montre plus la bourse des investisseurs et des spéculateurs pour masquer des responsabilités qui sont le plus souvent ailleurs ! Ce qui compte, c’est ce qui est fait pour les cordons la bourse de chaque famille.

Cela appelle un changement, il se prépare.

Hervé DE DEROY

 

Méru: « communication politique » ou concertation avec les habitants ?

Actualités, conseil municipal, Logement, Nacre, Urbanisme, Ville Pas de commentaires »

Depuis 2007, année où ce projet a vu le jour, l’information auprès des habitants sur le PRU, plan de rénovation urbaine du quartier de la Nacre, n’a pas été le point fort de la municipalité. Pas de concertation, une communication à sens unique.

C’est la raison pour laquelle nous espérions une amélioration avec l’intervention d’un Cabinet spécialiser en communication sur ce type d’opération. Cabinet dont le contrat a été signé par le maire de Méru en ce début 2011.

De fait, peu avant cet été, ce cabinet a réalisé sur le quartier une consultation auprès des habitants. Même s’il est permis de regretter que ce soit seulement à l’heure où les travaux vont démarrer que l’on entame une consultation qui devait se faire dès le début du projet en 2007, nous attendions les conclusions de cette étude avec intéret.

Elles nous ont été présentées en juillet dernier et le constat n’est pas tendre :

« Depuis le début des années 2000, l’image du quartier de La Nacre s’est dégradée et une vie « en vase clos » s’est établie. De nombreux problèmes se sont installés au cours des décennies passées (sources : Convention pour la mise en œuvre du Projet de Rénovation Urbaine Quartier de La Nacre 2010-2013) »… (extrait de du rapport publié)

Mais les images en disent plus que les rapports écrits toujours édulcorés pour ne pas trop froisser la susceptibilité des élus en place.

Et le reportage (*) qui accompagne ce rapport, c’est l’expression du ressenti amer des habitants. Ce qu’ils disent nous donne les raisons de ce qui a produit cette « image dégradée ». Que disent-ils ?

– « aucun jeux pour les enfants » – « les espaces verts ne sont pas entretenus… jamais une fleur dans notre quartier »- « manque d’éclairage » – « manque de parkings » – « stationnement anarchique et danger pour nos enfants » – « manque de bancs publics » – « absence d’entretien des espaces piétons » …

Les habitants ne font que dire dans ce reportage ce qu’ils disent aux élus municipaux depuis 15 ans, sans avoir jamais été entendus.

Ce travail de l’Agence de communication ne nous apprend rien de nouveau. Fallait-il payer (250 000 €) un cabinet de communication pour tirer aussi peu d’enseignements nouveaux, alors que la simple écoute des habitants par les élus municipaux aurait du suffire ?!!!

Mais, ajoutons pour la vérité, la mission de cette agence de com. ne s’arrête pas là… A l’approche des futures élections municipales, son travail apportera, n’en doutons pas, un plan com . et de précieux arguments à l’équipe UMP…  Ce ne sera donc pas 250 000 € de perdus pour tout le monde !

(*) le reportage:

 

James Tellier

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD