Hommage à la MJC

Le Méruvien, Ville 1 Commentaire »

logo-margueriteLa MJC fermée définitivement : l’un des derniers espaces de vie démocratique de Méru disparaît.
Nous disons notre solidarité et notre admiration aux responsables associatifs, qui, debout, ont résisté aux mauvais coups du Maire. Pour lui, cette association fondant son action sur les valeurs républicaines : ouverture à tous sans discrimination, respect des convictions personnelles, du pluralisme des idées, des principes de laïcité, faisait ombrage à sa conception hégémonique du pouvoir et devait disparaître.
Il pensera avoir gagné….Erreur ! Méru garde les traces de SA MJC : magnifiques comme le Musée de la Nacre dont elle a porté les prémices, nostalgiques comme les fêtes de Pâques qu’elle a organisées, collectives comme les graines semées dans les têtes de plusieurs générations. C’est cela l’Education Populaire.
Rappelons qu’elle puise sa force dans 3 évènements fondateurs : la Révolution Française et le rapport Condorcet, la création par Jean Macé de la ligue de l’enseignement, le Front Populaire suivi de la Résistance.
Même en sommeil, cette force a toujours triomphé de ceux qui ont voulu l’anéantir.
Il en sera de même à Méru.

Thérèse CHAPELOUX
pour le groupe des élus de la liste MERU ENSEMBLE
 

 

 

Les universités

Actualités, nationales Pas de commentaires »

Bron. Amphi culturel.
Creative Commons License photo credit: babel`µx

Les universités, les IUT, les lycées, les étudiants, les lycéens, les profs, les parents d’élèves, les personnels administratifs. C’est tout le monde de l’éducation qui se mobilise car le démantèlement du service public touche aussi l’école.
Prenons pour exemple l’université, le gouvernement supprime cette année 900 postes dans l’enseignement supérieur et la hausse du budget est un mensonge à peine déguisé, sur les 1,8 milliards annoncés seulement 740 millions iront aux universités à travers des crédits budgétaires .Avec ça le gouvernement continue toujours la réforme dans le sens de la LRU (Loi de Réforme des Universités) adoptée l’année dernière qui tend à introduire des mécanismes à l’anglo saxonne de privatisation et de mise en concurrence des universités. Cette année il s’agit de réformer le statut des enseignants chercheurs et de masteriser le concours de prof. Sur la masterisation, il s’agit en fait de conditionner l’examen du CAPES à bac plus 5 sans formation en IUFM, ça permet à l’Etat de se désengager car il ne rémunère plus pendant un an le stage des étudiants ayant réussi le CAPES.Concernant la réforme du statut des enseignants chercheur , elle s’efforce en gros de moduler le service d’enseignement des « profs de fac » par une seule et même personne le président de l’Université. Les pleins pouvoirs au Président, c’est ce que Nicolas Sarkozy annonce pour les universités et on peut même se demander si il ne s’agit pas d’un objectif qu’il aimerait se voir appliqué à lui même !

Anaïs

Du pessimisme et du catastrophisme il faudrait se garder

Economie locale 1 Commentaire »

Nantes, France
Creative Commons License photo credit: mainblanche

Dans le dernier numéro du « Méruvien », le maire de Méru, se félicitant de la « bonne santé financière » de la commune, semble peu inquiet pou 2009 : « La période est difficile mais notre plus grand ennemi est sans aucun doute le pessimisme ». Il croit « que les mesures découlant du G 20 rétabliront la confiance, moteur déterminant dans le domaine économique » ….. !

Droit dans ses bottes, Monsieur LEBLANC continue de soutenir un système qui s’effondre causant des dommages irréversibles à notre économie, touchant dans notre département les sous-traitants automobiles en particulier [Le Parisien du 8 décembre 2008]

- 6089 salariés dans l’Oise en repos forcé ou en chômage technique, n’ y- a – t ’il pas des raisons d’être pessimiste ?

- 1260 employés chez FAURECIA Méru qu s’attendent à une cessation d’activité de 15 jours en fin d’année, n’est-ce pas catastrophique ?

Qu’ont fait les gouvernements de droite pour préserver l’emploi plutôt que les gains des actionnaires ?

Qu’a fait Monsieur LEBLANC, depuis 13 ans pour agir sur le développement économique, diversifier l’activité, créer de nouveaux emplois ?

Le moment n’est plus aux discours. Il est suffisamment grave pour exiger des actes.

Ester

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD