L’UMP 2014: Le projet de la casse sociale est de retour

Le Méruvien, société, Ville 1 Commentaire »

 

ump3

A deux mois des élections municipales, les dirigeants de l’UMP ont affirmé ce samedi 25 janvier 2014, lors d’un conseil national, un projet résolument néolibéral.

Et les idées ne manquent pas chez Jean-François Copé et les siens : FAIRE DU NEUF AVEC DE L’ANCIEN.

L’UMP prévoit 65 milliards de baisse d’impôts pour le patronat et sans contre partie. Il souhaite affecter autant au remboursement de la dette.

Cela porte à 130 milliards d’euros la cagnotte à trouver, sous forme d’économies : 50% pour l’Etat, 50% pour la Sécurité sociale et les collectivités locales.

Copé veut résorber le chômage en « libérant » les entreprises et en combattant l’assistanat dit-il. Outre la baisse des charges sociales sans contre partie pour le patronat,  l’UMP entend mettre un terme définitif aux 35 heures.

Il veut  également, la création d’un seul contrat de travail, fusionnant le CDD et le CDI, et entend mettre fin à « l’emploi à vie » systématique dans la fonction publique.

Bref, la précarité pour tout le monde.

La droite veut également la dégressivité des allocations chômage pour « inciter à la reprise d’activité » et en finir avec l’assistanat disent-ils.

Les revenus de la solidarité et les droits connexes ne pourront pas dépasser les 75% du SMIC.

Le RSA en prendrait aussi pour son grade, avec  à la différence du patronat, l’instauration d’une contrepartie, de travail pour les bénéficiaires du RSA.
La casse sociale ne s’arrête pas là.  L’UMP propose de « poursuivre l’allongement progressif de la durée de cotisation » et « repousser l’âge légal à 65 ans en 2023 comme dans la plupart des pays européens » disent-ils.

L’UMP ressort à nouveau son idée de la hausse de la TVA pour compenser la baisse des cotisations qui sera accordée au patronat, ce qu’ils appellent pudiquement la TVA anti-délocalisation.

« Il ne s’agit pas d’un projet d’alternance exhaustif et définitif » dixit.  Il s’agit de proposer ensemble des grandes mesures d’urgence pour redresser la France », souligne le président de l’UMP, Jean-François Copé, dans un message aux conseillers nationaux.

Ces mesures sont jugées trop radicales par des ténors de l’UMP  elle même.  L’ancien ministre de l’Economie François Baroin ne votera pas le projet. Trop libérales explique l’ancien Premier ministre Alain Juppé, qui n’entend pas cautionner non plus ce projet. Henri Guaino, n’a pris aucune précaution pour critiquer ouvertement Jean-François Copé sur la nature de ses mesures dites d’urgence.

La gauche a hérité  d’une France affaiblie sur le plan économique et sociale. La dette de la France a bel et bien augmenté de près de 600 milliards sous le mandat de Sarkozy et de l’UMP, avec une moyenne de 117 mds de hausse annuelle sur 5 ans.

Les dirigeants de l’UMP veulent recommencer avec les mêmes recettes, néfastes pour la France, alors que la majorité de gauche se bat pour redresser une France mise à genou par un héritage catastrophique de la gestion de la droite et du quinquennat de Nicolas Sarkozy,

Apparemment, l’UMP a adopté une stratégie globale pour tout le pays. FAIRE DU NEUF AVEC DE L’ANCIEN.  Puisque c’est également le cas à Méru avec Mme Nathalie Ravier et l’UMP locale.

Dans l’Oise Hebdo du 05 juillet 2013, Mme Ravier tête de liste de l’équipe UMP, pour les municipales de 2014, déclare être fière du bilan de l’équipe en place depuis 18 ans et  dont-elle fait partie, sans renier quoi que ce soit, elle s’engage à poursuivre dans une certaine continuité dit-elle.leblanc-ravier01,13

Mme Nathalie Ravier s’est donc engagée à poursuivre la même politique que Mr Leblanc.  Faire de Méru une ville dortoir dépourvu des services public vitaux pour les anciens et les nouveaux méruviens: développement économique générateur d’emploi, centre de santé, logements, places dans les crèches, écoles aux normes, structures pour nos jeunes, espaces culturels dignes pour nos artistes et nos associations, commerces de proximité et animation du centre-ville, transport, résidences pour personnes âgées, etc…

Depuis son élection et dans un esprit de justice sociale, la majorité de gauche met tout en œuvre, malgré les difficultés que cela impose, pour relever un double défi. D’une part, éviter une faillite qui nous ferait revenir quarante ans en arrière et réduirait à néant notre modèle social. D’autre part, préparer la sortie de crise en actionnant tous les leviers susceptibles de nous remettre sur la voie du progrès et  donner des marges pour investir, des marges pour innover, des marges pour embaucher, avec des contreparties que les représentants des salariés sont en droit d’obtenir.

Oui ça change. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien :

http://mailing.gsan.org/files/ml_GSAN/140108LivretOuiCaChange.pdf

M. Mostapha.

Centre de secours de Méru: Hervé De Deroy était à la journée portes ouvertes.

Le Méruvien, Ville Pas de commentaires »

Le Conseil général de l’Oise a organisé le samedi 19octobre, la 1ère journée portes ouvertes du service public départemental. Dans les Services culturels, Centres routiers (CRD), Maisons du conseil général (MCG), Maisons de la Solidarité (MDS) et Centres de secours, les agents du service public accueillaient les habitants pour leur faire découvrir ou redécouvrir la diversité et l’utilité de leurs métiers. Le Centre de secours de Méru participait à cette journée porte ouverte. Les sapeurs pompiers très mobilisés tout au long de cette journée ont accueilli de nombreux visiteurs et on fait  de spectaculaires démonstrations de leur savoir faire en matière de secours aux personnes et de lutte contre les incendies. Ils ont aussi répondu à toutes les questions posées par  les enfants et leurs parents, très curieux de découvrir le fonctionnement d’un centre de secours et notamment du matériel performant dont Méru est équipé.

pompiers191013r

hddpompiers8r

Sous l’oeil souriant du Capitaine Jean-Robert Lambert, commandant du centre de secours de Méru, le Colonel  Gilles Grégoire directeur départemental des services incendie, Yves Rome Président du Conseil général de l’Oise, Gérard Auger,Conseiller général, maire de Neuilly en Thelle, et Hervé De Deroy échangent dans la bonne humeur.

hddpompelardières.27.10 r

Il attire l’attention sur un trésor du patrimoine de notre Ville, une pompe à bras qui équipa à partir de 1848 les sapeurs pompiers de communes de Lardières. Cette pompe trône en belle place dans le centre de secours de Méru.

Avec Hervé DE DEROY, UN NOUVEAU SOUFFLE POUR MERU

Le Méruvien, Ville Pas de commentaires »

hdd2013. ruede la gare

A MERU, les socialistes ont demandé à Hervé DE DEROY de conduire leur liste pour les élections municipales de 2014 : il possède les compétences, la rigueur, l’autorité, l’expérience nécessaires pour doter notre ville des moyens d’un rayonnement complet profitable à ses habitants.

 

Fidèle depuis toujours à ses engagements

Il s’engage très jeune au PARTI SOCIALISTE, peu après sa création, en 1971, par François MITTERRAND. Il est secrétaire de la section du canton de Songeons où il réside, et contribue au développement du parti, dont il est toujours un militant actif et respectueux des idéaux.

Une longue expérience des collectivités locales

Après des études secondaires à Beauvais, il poursuit en Droit Public à Amiens, études qui ont profondément inscrit en lui les préoccupations d’intérêt public et d’organisation des services à ses concitoyens. Il entre dans la vie professionnelle en exerçant  la fonction d’Attaché à la Préfecture de Beauvais, puis d’Attaché de Cabinet du Président du Conseil  Général.

Il s’ installe à Méru en 1985,   où il est nommé Secrétaire Général de Mairie, poste qu’il a occupé jusqu’en 1995 aux côtés de Guy VADEPIED, Maire socialiste de la commune de 1977 à 1995, et Député de la circonscription de 1981 à 1988. Il occupe ensuite des fonctions de Direction Générale à EPINAY-SUR-SEINE, puis à GONESSE où il exerce encore aujourd’hui.

Un méruvien attaché à sa ville

Depuis 1985 il vit à Méru. Fort de cet  attachement , et  déçu  de constater les retards de la ville sur le plan économique, la disparition de services publics , les égarements en matière d’urbanisme, et la façon contestable d’exercer la démocratie locale,  il  décide  de se présenter aux élections municipales de 2008 à la tête d’une équipe de gauche. Cette liste, « Méru-ensemble » frôle la victoire avec un écart de 133 voix seulement sur celle de l’UMP qui dirige alors la ville depuis 13 ans, depuis 18 ans aujourd’hui.

Un opposant vigilant et actif

Président du groupe d’opposition au conseil municipal depuis 2008, il n’a cessé de montrer son intransigeance, d’ affirmer son opposition aux choix de la majorité qui ont conduit au démantèlement du service public, à la désertification en matière de santé, et à la panne de développement économique,  contrairement aux villes voisines de Beauvais et Chambly qui se sont donné les moyens d’ attirer des activités génératrices de nombreux emplois, qui contribuent au rayonnement de  ces territoires.

Le maire annonce qu’il ne conduira pas la liste UMP aux prochaines municipales, cédant la tête de liste à sa 9ème adjointe. Celle-ci  affirme sa fierté du bilan, et entend poursuivre en accord avec lui la même politique, cause des retards de MERU sur les villes voisines en matière d’accueil de nouvelles entreprises créatrices  d’emploi, d’urbanisme, de logements locatifs décents  accessibles aux jeunes et aux familles,  d’accès aux soins, de projet culturel, d’environnement et de services répondant aux besoins des habitants.

Les opportunités gâchées ces deux dernières décennies imposent une véritable alternance, celle que vous propose Hervé DE DEROY.

« Notre ville, comparée aux villes voisines, souffre de nombreux retards. Les choix de la majorité UMP en sont en grande partie responsables ».   Hervé DE DEROY, leader de l’opposition n’a pas cessé de contester fortement les orientations politiques de l’équipe conduite par Yves LEBLANC élu depuis 1995:

 

CHOIX BUDGETAIRES : Besoins de la ville et de sa population insatisfaits dans de nombreux domaines, malgré une imposition suffisante, et des recettes générées par les impôts des nouveaux habitants.

SERVICE PUBLIC LOCAL : Baisse des effectifs des services municipaux, missions transférées à des entreprises privées souvent extérieures à MERU, au détriment de l’emploi local.

EDUCATION, PETITE ENFANCE : Absence de programmation d’équipements répondant aux besoins d’une ville accueillant de nombreux jeunes parents. Accès difficile pour certains aux activités périscolaires : classes de neige, de découverte…

SANTE : Inaction de la majorité lors des  fermetures successives des services de l’hôpital, et manque de solutions pouvant  répondre à une situation de désertification médicale.

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE – EMPLOI : Immobilisme de l’équipe en place : aucune implantation d’activités nouvelles créatrices d’emplois – Pas de recherche alternative à la fermeture d’entreprises – Crise du commerce de proximité.

URBANISME – ENVIRONNEMENT : Retards dans l’opération ANRU du Quartier de la Nacre financée par l’Etat et les Collectivités Territoriales – Construction de logements sur une friche industrielle polluée .  Implantation des équipements sans plan d’ensemble cohérent. Difficultés de circulation et de stationnement.

CULTURE : Projet culturel inexistant – Réalisation d’équipements « à minima » : Médiathèque à l’étroit, futur centre culturel sous-dimensionné.

PATRIMOINE : Bâtiments historiques, ou propriétés de caractère témoignant du passé de notre ville bradés à des investisseurs privés.

Hervé DE DEROY viendra à votre rencontre, dans votre quartier, pour entendre vos souhaits, et ainsi donner une nouvelle orientation, une nouvelle dynamique économique et sociale plus proche des besoins de la population méruvienne . D’ores et déjà vous pouvez lui transmettre vos questions et préoccupations en lui écrivant à l’adresse suivante: Hervé DE DEROY, 77, rue des Martyrs de la Résistance, 60110 MERU, ou par courriel : herve-de-deroy@meru-socialiste.com

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD