Faux cul et étiquette « sans étiquette »

Bonnet d’âne ou cerise Ajouter un commentaire

Le faux cul désigne à l’origine un accessoire vestimentaire, un trompe l’œil, rembourrage que les femmes portaient autrefois sous leur robe pour augmenter le volume apparent de leur postérieur.

Nous pensions que cet accessoire ne se portait plus de nos jours, mais  nous nous trompions: Madame la première dame de Méru, maire adjointe de son époux, Frédérique Leblanc, nous prouve qu’elle le porte à merveille.

La présentation à la presse de sa candidature sur la liste UMP aux élections régionales lui a donné l’occasion de nous le monter.

Page 5 de  » L’ Echo du Thelle » du 3 février, sur la liste officielle présentée par L’UMP, notre première dame se présente « sans étiquette ». Sans étiquette, on sait ce que cela veut dire: « je n’appartiens à aucun parti politique ». C’est d’ailleurs ce qu’elle et son époux ne cessent de trompéter, notamment lors des campagnes électorales (on y est !)

Tournons la page de notre hebdomadaire: nouvel article sur la candidature de madame la première (deux pages ne sont pas de trop ! ) : « elle est adhérente à l’UMP ( ! ) mais elle figure cependant sans étiquette sur la liste de Caroline Cailleux. »

Peut-on appeler cela un faux-cul ? Est-ce une honte d’appartenir à l’UMP ? Ou, déclarer cette appartenance, serait-il mal venu dans une élection où l’UMP est en perte de vitesse?

Mais le port du faux cul n’est rien à côté d’une lourde contradiction: son époux l’affirme à qui veut l’entendre, « il soutient à 100 % le projet de réforme territorial Sarkozy » qui menace notre région Picardie de disparition (la somme rejoignant le Nord Pas de Calais, l’Oise absorbée par l’Ile de France …).

Madame Leblanc candidate à la gestion de notre Picardie est ainsi face à un cruel dilemme: va-t-elle, si elle est élue, se désolidariser de son maire-époux UMP et du gouvernement Sarkozy, se battre contre cette réforme ?… Ou rester solidaire de son parti l’UMP et perdre son tout frais siège de Conseillère régionale dès que la réforme sera mise en place ?

La solution pour sortir de ce dilemme et continuer à porter sans gène son faux cul, c’est qu’elle ne soit pas élue !

James Tellier, membre du Parti Socialiste (et fier de l’être !)

3 commentaires relatif(s) à “Faux cul et étiquette « sans étiquette »”

  1. Sou Dit:

    Merci pour cet article!
    Tres clair et humouristique en même temps …
    Affaire à suivre ….

  2. FARDEL Dit:

    C’est plus qu’un bon article, c’est tout simplement juste et vrai

    Bernard

  3. Pauline Grinnon Dit:

    Sans étiquette, NON, prudente OUI. Comme beaucoup d’UMP ces temps-ci, elle prend de la distance avec un parti pas très populaire. Un mauvais score à Méru le 21 mars, elle l’attribuera à la politique de Sarko et de l’UMP. Ce sera la faute des autres, pas la sienne …

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD