Universités en grève : la grogne s’étend !

Actualités, nationales Ajouter un commentaire

 Grève

Creative Commons License photo credit: gunthert

La grève touche énormément d’universités et elle se fait dans un climat de solidarité entre les étudiants et les profs.  

Voir la carte des universités en grève.

La grève ce n’est pas le simple arrêt des cours, mais c’est des actions de protestation visibles ( actions symboliques devant les institutions comme le rectorat, manifestations, universités populaires où les profs font des conférences à l’extérieur de l’université et j’en passe).

Le décret sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs français, qui énerve au plus haut point la communauté universitaire, "n’est pas caduc", déclare la ministre de l’Enseignement supérieur.

Nicolas Sarkozy a demandé vendredi à Pécresse d’explorer "rapidement " de "nouvelles pistes" pour l’évaluation des enseignants-chercheurs, l’un des points clés de la réforme de leur statut, après la nomination d’une médiatrice chargée de poursuivre la concertation, Claire Bazy-Malaurie. 

Mais Pécresse prévient que ces nouvelles pistes ne changeront pratiquement rien et surtout pas l’esprit de la réforme qui est de rentabiliser l’université et de créer un système inégalitaire où les universités puissantes le seront plus et universités plus faibles (comme celles des provinces) seront encore plus faibles.

Les propos de la ministre sonnent comme une provocation. Elle veut bien discuter, mais surtout pas négocier..Jeu sur les mots depuis le début de la grogne dans les universités, le gouvernement nous mène en bateau !

Jeudi 19 février dans toute la France, les universités manifesteront encore en nombre.

Face à la grogne généralisée et qui ne touche pas seulement les universités puisque certains départements sont en grève et manifestent, que fera le gouvernement ?

Pour l’instant il semble attendre en espérant que les mouvements s’essoufflent eux-mêmes. Mais le gouvernement doit prendre ses responsabilités face à la crise sociale ( licenciements en masse, crise du pouvoir d’achat) car les mouvements prennent de l’ampleur, on le voit en Guadeloupe où les mobilisations se durcissent.

Soyons solidaires face à un gouvernement qui ne semble pas entendre la colère des citoyens et soyons nombreux lors de la grande manifestation du 19 mars !

 

Anaïs Gallier

Laissez une réponse

Copyright Méru Ensemble : Tous droits réservés
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion

Featuring Recent Posts Wordpress Widget development by YD